Ce qui change le 14 septembre prochain avec la nouvelle réglementation DSP2
Une question revient souvent chez les internautes : Est-ce bien fiable d’acheter sur Internet?
A partir du 14 septembre 2019, la DSP2 (Directive sur les services de paiement 2) qui entend renforcer la sécurité des transaction lors d’achat sur un site sera mis en application à l’échelle européenne et chaque site e-commerce devra se mettre à la page. Mais tout cela est bien flou, comment ne pas se laisser dépasser par cette date fatidique ?
Cyloé vous aide à y voir plus clair
La réglementation change : désormais lors d’achat en ligne l'authentification forte du client ou Strong Customer Authentication (SCA) sera appliquée c’est-à-dire qu’au moins deux contrôles de sécurité devront être mis en place. Le SMS seul ne suffira plus et ce n’est pas forcément une mauvaise chose !
Mais quels sont-ils ?
Il y a deux différents facteurs d’authentification forte à obligatoirement mettre en place. Les entreprises devront les choisir parmi les trois choix proposés ci dessous :
smartphone (6)
De possession : détenir un appareil connecté (smartphone, montre…)
smartphone (9)
D’inhérence : empreintes, reconnaissance faciale ou vocale
account
De connaissance : code ou mot de passe
A quelles conditions ?
euro (4)
Pour les achats de plus de 30 euros
pay (3)
Pour les actions non récurrentes
investment (1)
Pour les actions entre 30 et 500 euros, pour les banques dont le taux de fraude est compris en dessous d’un certain niveau, le mieux pour savoir si vous êtes concernés est de contacter votre banque afin d’en savoir d’avantage.
Pourquoi ?
Le but de cette authentification forte est de limiter la fraude en ligne. L’avantage que les entreprises peuvent en tirer est de rassurer les clients sur de possibles fraudes et fuites de données.
Impact négatifs sur le commerce ?
Cette réglementation a toutefois un sérieux inconvénient pour les entreprises. En ajoutant une ou plusieurs étapes dans le tunnel d’achat, celles-ci ralentissent le temps de conversion et augmenteront à coup sûr le nombre de panier abandonné
Comment corriger ces impacts ?
Faites confiance à CYLOÉ 😉
Traits d’humour remisé, voici nos quelques conseils : - Faire de la prévention et de la réassurance en les informant en amont de cette nouvelle directive et se présenter comme garant de la sécurité de vos clients
IDÉE: réaliser un petit motion design explicatif présentant l'intérêt de cette mesure. - Relancer les paniers abandonnés grâce au MARKETING AUTOMATION, cet outil surpuissant qui travaille pour vous lorsque vous vous reposez (venez prendre un café à l’agence, on vous invite !)

Les commentaires ne sont pas ouverts sur cet article